Liposuccion : comment se préparer à cette intervention

Quand l’exercice et les régimes ne viennent plus à bout de vos poignées d’amour et de votre bedaine, vous pouvez toujours recourir à la solution chirurgicale : la liposuccion. Focus sur le sujet.LIPOSUCCION, KÉZAKO ?Pour éviter d’avoir des problèmes avec l’apparition du décret du 12 avril 2011 concernant les techniques d’amincissement interdites, tournez-vous vers la liposuccion. Également connue sous le nom de lipoaspiration, cette intervention chirurgicale permet d’enlever le surplus de graisse sous la peau. Pouvant être appliquée sur le devant, le dos et les côtés du corps, cette méthode enlève intégralement les amas graisseux pour un résultat plus esthétique. Très précise, la liposuccion permet d’affiner une silhouette qui résiste aux régimes et aux activités physiques. Appréciée autant par les hommes que les femmes, cette intervention a tout de même ses limites. En effet, elle ne convient pas pour supprimer le surplus graisseux de certaines parties du corps, et elle offre de meilleurs résultats si elle est pratiquée sur un jeune patient. De plus, la lipoaspiration ne convient pas aux personnes ayant un embonpoint généralisé ou obèses. À part ces contraintes, cette intervention empêche la graisse de s’accumuler à nouveau dans les zones drainées. Si vous êtes intéressé par la liposuccion, vous pouvez vous renseigner sur Internet avant de contacter un chirurgien plastique, comme Thierry Ktorza. Ce spécialiste sera à même de vous éclairer et de vous conseiller sur cette opération.LE TARIF D’UNE LIPOSUCCIONLe prix de la liposuccion dépend de l’ampleur de l’intervention. Il peut aller de 2 800 à 5 300 euros TTC selon les cas. Ce coût comprend les honoraires du plasticien, celui de l’anesthésiste, le prix du bloc opératoire et celui de l’hospitalisation ainsi que le tarif des suivis de consultation durant une année. Vous assumerez les coûts de l’opération qui n’est pas prise en charge par la Sécurité sociale, sauf en cas d’amaigrissements massifs et sous certaines conditions, ni par les mutuelles santé.SE PRÉPARER POUR LA LIPOSUCCIONVous voulez subir une liposuccion ? Vous aurez donc besoin de consulter un spécialiste. Une première consultation est nécessaire avant de procéder à l’intervention. Elle permet au chirurgien plastique d’analyser votre silhouette et de déterminer quelles zones doivent effectivement être drainées. Il vous indiquera également si vous pouvez supporter l’opération avant de déterminer quel type d’anesthésiant sera utilisé. Vous avez besoin d’une liposuccion légère ? Le spécialiste vous prescrit un anesthésiant local et vous pourrez rentrer chez vous le soir même.APRÈS LA LIPOSUCCIONAprès une liposuccion, attendez-vous à ressentir certaines gênes. Heureusement, ces dernières s’apparentent à des courbatures et ne sont pas handicapantes. Aucun fil ni pansement n’est utilisé durant l’intervention. Aussi, vous n’avez pas à craindre la présence d’éventuelles cicatrices dont les traces seront difficiles à éliminer. Après la lipoaspiration, vous devrez porter un vêtement de contention ou panty pendant un mois. Ce dernier empêche la peau de se rétracter tout en lui évitant des gonflements post-opératoires et en limitant les douleurs. Après votre sortie de l’hôpital, vous devrez rester en convalescence durant une semaine. N’étant pas prise en charge par la Sécurité sociale, cette intervention ne bénéficie pas d’un arrêt de travail. Une première visite de contrôle est nécessaire deux mois après la liposuccion. Elle aidera le spécialiste à analyser les résultats de l’opération en se basant sur des photos avant/après. Rappelons que des résultats probants à 70 % apparaissent deux mois après l’intervention. Les 30 % restant seront visibles au cours de l’année suivant l’intervention.Source : www.mariefrance.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *